Agis en ton lieu, pense avec le monde.

Agis en ton lieu, pense avec le monde.

« Agis en ton lieu, pense avec le monde » est l’initiative d’un directeur d’espace culturel passionné et inquiet, à l’heure où la culture est plus que jamais menacée et considérée comme quelque chose de dispensable.

A travers un collectage de témoignages vivants et authentiques, ce documentaire part à la rencontre des spectateurs et des non spectateurs du spectacle vivant. Il prend l’exemple de la ville de Vendenheim, et de la relation qu’entretiennent ses habitants avec le spectacle vivant et l’Espace Culturel.

Le film donne la parole aux habitants. Que viennent-ils chercher au théâtre ? A quoi sert-il ? Pourquoi n’y vont-ils pas ? Quels sont leurs freins ? Quels sont leurs à-prioris ? Comment se fait-il que le spectacle vivant, cet art historiquement si populaire, ne s’adresse plus aujourd’hui qu’à 6% de la population ?

En parallèle, le film suit le processus de création de Contre-Visite, un spectacle pluridisciplinaire mêlant les langages du spectacle vivant d’aujourd’hui : danse, théâtre et création vidéo. Contre-Visite réunit l’écriture de Thierry Simon, le jeu d’Anne Laure Hagenmuller, la chorégraphie de la compagnie Mira, de Dino Onit Wagner – professeur de danse au centre socio-culturel de Vendenheim – et de ses élèves, et la création vidéo d’Eléonore Guillon.

Le film s’attache à dévoiler les dessous de fabrication de ce spectacle et à mettre en lumière les idées qu’il sous tend.

Contre-Visite est un voyage dans le temps et une visite grinçante dans les vestiges d’un Espace Culturel abandonné. Ce spectacle nous téléporte dans un futur dans lequel le spectacle vivant et les artistes auraient disparu.

Notre souhait le plus cher est de sensibiliser le public au danger qui menace la culture aujourd’hui ; des centaines de festivals musicaux ont été annulés cette année, de nombreuses salles n’ont plus d’argent pour programmer les artistes, les compagnies se meurent, privées de subventions.

Nous rêvons d’une population qui se mobilise pour reprendre ses droits : le droit au rêve, à la réflexion, à l’étonnement, à l’évasion. Le spectacle lui appartient !

Le documentaire a pour vocation d’être une trace de cet engagement, il est notre porte parole le plus directement exportable. Il sera présenté dans le cadre d’une table ronde courant juin à l’Espace Culturel de Vendenheim. Il a pour vocation d’être diffusé dans le cadre de séminaires et de conférences. Je souhaite d’autre part le proposer à des chaînes de télévision afin qu’il puisse être visionné par le plus grand nombre et faire parler de lui.

J’espère de tout coeur que la fable fédinoise pourra s’exporter au delà de son territoire car sa portée est universelle.